entortillement


entortillement

entortillement [ ɑ̃tɔrtijmɑ̃ ] n. m.
• 1361; de entortiller
Fait de s'entortiller (autour d'une chose); état d'une chose entortillée. L'entortillement du lierre, de la vigne. — On dit aussi ENTORTILLAGE , 1863 .

entortillement ou entortillage nom masculin Action d'entortiller, de s'entortiller ; fait d'être entortillé, emmêlé : L'entortillement du chèvrefeuille autour d'un arbre.

entortillement ou entortillage
n. m. Action de s'entortiller; état de ce qui est entortillé.

⇒ENTORTILLEMENT, subst. masc.
A.— Action de s'entortiller. L'entortillement du câble autour de l'axe. Ceux qui donnent lieu au redressement ou à l'abaissement des étamines, des pédoncules, ou à l'entortillement des tiges sarmenteuses (LAMARCK, Philos. zool., t. 1, 1809, p. 388).
B.— P. méton. Ensemble de choses entortillées. L'entortillement des racines. Synon. enchevêtrement, entortillage. Les nez qui émergeaient des entortillements de laine étaient rouge viande (MAGNANE, Bête à concours, 1941, p. 40) :
... lequel [testicule] n'est lui-même qu'un peloton globuleux et serré, fait des entortillemens d'un seul vaisseau; ...
CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 5, 1805, p. 192.
P. anal. Enchevêtrement. Tout ce que je demande, c'est qu'on ne me force pas d'admirer (...) les entortillements des vallées des Alpes (CHATEAUBR., Voy. Amér. et Ital., Voy. Clermont, t. 2, 1827, p. 319).
C.— Domaine abstr. Il y a dans tout ce qu'elles disent (...) un entortillement de raisons, qui fait que pour un peu on se sentirait coupable (MONTHERL., Port-Royal, 1954, p. 1038).
Spéc. [En parlant d'un style] Embarras, circonlocution dans la présentation de quelque chose. Synon. entortillage. Je ne comprends guère les entortillements du « Moniteur » (MÉRIMÉE, Lettres Panizzi, 1870, p. 215). Il en apprenait la rhétorique, (...) les entortillements de style, si flatteurs pour les dames (ZOLA, Page amour, 1878, p. 956).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Av. 1374 « raisonnement captieux » entortillements de paroles ([fausse attribution à Oresme] J. DAUDIN, Trad. des Rem. de fort. de Petr., Ars. 2671, f° 8 r° ds GDF. Compl.); 2. 1538 (EST. : Entortillement, comme d'ung serpent qui se plie en rond). Dér. du rad. de entortiller; suff. -(e)ment1. Fréq. abs. littér. :12.

entortillement [ɑ̃tɔʀtijmɑ̃] n. m.
ÉTYM. Av. 1374, Daudin; de entortiller.
1 (Abstrait). Ce qui est entortillé, enchevêtré, compliqué. Entortillage. || « Un entortillement de raisons » (Montherlant, in T. L. F.).
0 Quel entortillement dans tout ce discours !
Bossuet, Remarques…, in Littré.
2 (1538). Le fait de s'entortiller (autour d'une chose); état d'une chose entortillée. || L'entortillement du lierre, de la vigne.
Un, des entortillements de… Tortillon. || Des entortillements de fil.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • entortillement — ENTORTILLEMENT. sub. masc. (On mouille les L dans ce mot et le suivant.) L action de ce qui s entortille autour de quelque chose, l état d une chose entortillée autour d une autre. L entortillement d un serpent. L entortillement du lierre, de la… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • entortillement — Entortillement. s. m. v. L action de ce qui s entortille autour de quelque chose, l estat d une chose entortillée autour d une autre. L entortillement d un serpent, l entortillement du lierre, de la vigne …   Dictionnaire de l'Académie française

  • entortillement — comme d un serpent qui se plie en rond, Gyrus, Volumen, Spira …   Thresor de la langue françoyse

  • Entortillement — En mathématiques, l entortillement est une caractéristique d une courbe fermée sans point double dans l espace . On peut aussi utiliser le terme vrille. Comme son nom l indique, ce nombre décrit à quel point la courbe est entortillée, c est à… …   Wikipédia en Français

  • ENTORTILLEMENT — s. m. (On mouille les L dans ce mot et dans le suivant.) Action de ce qui s entortille autour de quelque chose, ou L état d une chose entortillée autour d une autre. L entortillement d un serpent. L entortillement du lierre, de la vigne.   Il se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • entortillement — (an tor ti lle man, ll mouillées, et non en tor ti ye man) s. m. 1°   Action de ce qui s entortille autour d une chose ; état d une chose entortillée autour d une autre. 2°   Par extension. •   Ce que je demande, c est qu on ne me force pas d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ENTORTILLEMENT — n. m. Action de ce qui s’entortille autour de quelque chose, ou état d’une chose entortillée autour d’une autre. L’entortillement du lierre, de la vigne, des fils télégraphiques …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • entortillement — nm., noeud inextricable, totillon : anvartolyeri nf. (Megève), vartolyon (Albanais). E. : Alcool, Torchon, Ver …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • entortillage — entortillement [ ɑ̃tɔrtijmɑ̃ ] n. m. • 1361; de entortiller ♦ Fait de s entortiller (autour d une chose); état d une chose entortillée. L entortillement du lierre, de la vigne. On dit aussi ENTORTILLAGE , 1863 . ● entortillement ou entortillage… …   Encyclopédie Universelle

  • Anneau de Möbius — Ruban de Möbius Pour les articles homonymes, voir Moebius. Réalisation à partir d une bande de papier En topologie, le r …   Wikipédia en Français